Sexisme au travail


Adelphélie fait avancer l'égalité en faisant reculer le sexisme dans le monde du travail.

Notre proposition


Conférence-débat

Vous êtes un établisement d'enseignement supérieur ou une institution et vous souhaitez sensibiliser votre public, les étudiantes et les étudiants sur cette thématique, nous animons des conférences-débats.

Sensibilisation

Vous êtes une entreprise, une association, un établissement, vous souhaitez aborder dans votre structure la question du sexisme, nous pouvons répondre à votre demande.

Formation

Vous souhaitez former des personnes qui seront capables de repérer et prévenir des agissements et propos sexistes, de diffuser des actions de sensiblisations, de devenir réferrentes sur les quetions de sexisme.

Accompagnment

Vous souhaitez mettre en place des actions dans votre structure afin que les femmes et les hommes puissent travailler sereinement et sans crainte d'atteinte à leur dignité, nous pouvons vous accompagner dans cette démarche.

Demande de devis

Définition du sexisme au travail


En 2015, le sexisme est défini en France par le Conseil Supérieur à l'Egalité Professionnel.

Le sexisme au travail s’entend de toute croyance d’une part, qui conduit à considérer les personnes comme inférieures à raison de leur sexe ou réduites essentiellement à leur dimension sexuelle et, d’autre part, de tout geste, propos, comportement ou pratique, fondés sur une distinction injustifiée entre les personnes en raison de leur sexe, et qui entraînent des conséquences préjudiciables en termes d’emploi, de conditions de travail ou de bien-être. Il inclut des actes allant du plus anodin en apparence (par exemple les blagues ou remarques sexistes) à la discrimination fondée sur le sexe, le harcèlement sexuel, le harcèlement sexiste, le harcèlement moral motivé par le sexe de la personne, l’agression sexuelle, la violence physique, le viol.

Définition du sexisme, Conseil Supérieur à l'Egalité professionnel, 2015

En 2015, le sexisme est introduit dans le Code du Travail, dans le cadre de la loi relative au dialogue social et à l'emploi.

Nul ne doit subir d’agissement sexiste, défini comme tout agissement lié au sexe d’une personne, ayant pour objet ou pour effet de porter atteinte à sa dignité ou de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant.

Loi n° 2015-994, 17 août 2015

Toutes les personnes en contact avec l'entreprise sont concernées par la loi de 2015 : les clients d'un restaurant, les fournisseurs, la personne qui effectue les livraisons, les stagiaires, le public etc.

Enquêtes de 2013 et 2015

Deux enquêtes ont été menées par le Conseil Supérieur de l'Egalité Professionnel. L'enquête de 2013 concernait les femmes cadres, elle a été complétée en 2016 pour les femmes non-cadres.

  • 80 % des femmes cadres sont confrontées au sexisme au travail.(enquête 2013)
  • 74 % des femmes non-cadres sont confrontées au sexisme au travail.(enquête 2016)
  • 1 femme salariée sur 2, estime que le fait d'être une femme a été un frein dans sa carrière.

Enquête 2013, 2016